Ce séminaire prend la suite d’une première rencontre organisée par E. Le Jallé et S. Troche en juin 2021 (après un report) et du séminaire que nous avons organisé en 2021-2022 et qui faisait dialoguer les trois champs de STL. 

Cliché et stéréotype sont deux notions voisines et relativement récentes : empruntées au registre de l’imprimerie, elles désignent certaines manières de dire et de représenter particulièrement banales, facilement identifiables, simplificatrices et collectivement partagées. Mais elles n’ont pourtant pas tout-à-fait le même sens, ni la même histoire. Si le cliché a longtemps été cantonné à une approche littéraire normative stigmatisant les effets de répétition et de facilité stylistique, son articulation au stéréotype, inscrit dans le champ des sciences sociales, a ouvert la réflexion à de nouvelles questions : approche socio-critique des textes littéraires, constructions sociales des représentations identitaires, distinctions des niveaux de langage, stéréotypes de lecture.

Portant la réflexion au croisement de ces deux notions, le thème du séminaire est ouvert. Il a pour objet de poursuivre, à partir d’analyses de cas précises mettant en jeu les notions de stéréotype et de cliché, les échanges et discussions entre collègues inscrits dans des champs disciplinaires différents (philosophie sociale et esthétique, langues et cultures antiques, linguistique, littérature, sciences de l’éducation). Chaque approche permettra de reposer, en situation, la question de la définition même des clichés et stéréotypes, de leur articulation et de leurs usages : quels types de représentations mettent-il en œuvre ? Sont-ils substituables ? Quels en sont les modes de réception ?

Organisé par Anne De Crémoux, Maarten Lemmens et Sarah Troche.