Philisophie antique, 18. L'Athéisme antique


Édité par Thomas Benatouïl, Jean-Baptiste Gourinat, Michel Narcy

En un sens très facile à délimiter, l'athéisme antique est pourtant très difficile à distinguer des notions voisines que sont l'impiété et l’agnosticisme. Platon, dans les Lois, distingue trois formes d’impiété : la croyance que les dieux n’existent pas, celle qu’ils ne se préoccupent pas des hommes, celle qu’on peut les fléchir par des prières et des sacrifices. En un sens, il va de soi que l’athéisme correspond à la première forme d’impiété : c’est la croyance que les dieux n’existent pas. Cependant, au Ves., dans le théâtre d’Euripide comme dans les écrits des sophistes, le constat que les dieux ne se préoccupent pas des hommes et que les hommes peuvent mal agir sans punition divine conduit à des critiques des dieux où il est difficile de départager impiété et athéisme. Parallèlement, très peu de penseurs dans l’Antiquité sont connus pour avoir explicitement soutenu que les dieux n’existent pas. Il est dès lors difficile de distinguer l’athéisme qui rejette l’existence des dieux de l’agnosticisme qui se contente de soutenir la difficulté d’être certain de leur existence ou de l’impiété qui doute de leur providence. Physiciens et sophistes, d’autre part, expliquent comment les hommes ont conçu la notion des dieux sans pour autant remettre en cause l’existence de ces derniers : l’explication par Prodicos de l’apparition de la religion, comme l’analyse démocritéenne des mécanismes de la croyance peuvent être soupçonnées d’athéisme mais n’être au contraire qu’une rationalisation de la religion. C’est sur toutes ces ambiguïtés que ce numéro entend faire la lumière.

 

 

Tables des matières pour la revue:


-        Sommaire
-        Philosophie antique n°18
-        Dossier: L’athéisme antique
-        Gourinat Jean-Baptiste, L'athéisme dans l'antiquité  7-12
-        Whitmarsh Tim, Theomachy and Theology in Early Greek Myth.  The Case 
of the Aeolids 13-36
-        Teisserenc Fulcran, Le dieu de la loi. Athéisme et politique de la 
religion d’Euripide à Platon 37-70
-        Corradi Michele, L’aporie de Protagoras sur les dieux. Le Peri theôn 
et sa tradition 71-104
-        Vassallo Christian, Atomism and the Worship of Gods. On Democritus’ 
‘Rational’ Attitude towards Theology 105-126
-        Kouloumentas Stavros, Prodicus on the rise of civilization. Religion, 
agriculture, and culture heroes 127-152
-        Vassallo Christian, Persaeus on Prodicus on the Gods’ Existence and 
Nature. Another Attempt Based on a New Reconstruction of 
Philodemus’Account. 153-167
-        
-        Sassi Maria Michele, L’art subtil d’Euripide de critiquer les dieux 
sur la scène 169-192
-        Husson Suzanne, Les athéismes de Bion de Borysthène 193-215
-        Varia
-        Lion Clément & Rahman Shahid, Aristote et la question de la 
complétude. Le modèle formel de Kurt Ebbinghaus 217-243
-        Discussion: Les débuts de la philosophie / Early greek philosophy 245-000
-        Most Glenn, Éditer les premiers philosophes grecs : hier, aujourd'hui, 
demain
-        Sassi Maria Michela, Bienvenue sur notre bureau ! Petit guide pour 
accueillir la nouvelle édition des textes de la tradition «présocratique »
-        Comptes rendus
-        Bulletin bibliographique