Séminaire : "Syzetein"

Séminaire
05 févr. 2019 12:00 - 13:00
Salle A3.363 - Université de Lille - Domaine du Pont de Bois

Sous ses allures de pléonasme, l'idée de "vraie philosophie" devrait signaler la définition même de la philosophie ou de son idéal. Mais elle signale aussi et surtout ce qu'elle refoule à sa marge, ce qu'elle rejette hors de son royaume harmonieux. En dehors des rapports de pouvoir qui déterminent la sphère socio-universitaire des philosophes, qu'est-ce qui permet de discriminer la vraie philosophie de la fausse ? Que signale cette question? À partir d'un article de B. Cassin (voir ci-dessous) entre autres, j'esquisserai la question à travers le prisme de la place refoulée des femmes en (fausse, mauvaise, non-)philosophie.

"Il y a une manière de tout mélanger en philosophant qui est au choix: de la mauvaise philosophie, ou: de la philosophie féminine par accident, ou: de la philosophie féminine par essence. Si cela peut s'équivaloir, c'est que le monde philosophico-universitaire, qui détermine le monde philosophique tout court, producteur de critères, est d'abord un monde d'hommes, amateurs de cette maîtrise qui est entre autres une maîtrise rationnelle." B. Cassin, "Le désordre philosophique" in Cahiers du Grif, n°46 (1992).

Apportez votre sandwich, le café sera offert.


Tweeter Partager sur Facebook Google +