Séminaire

Séminaire "Normes et affects' (resp : Eléonore Le Jallé, Peggy Avez)

11 déc. 2018 17:00 - 19:00
Salle D. Corbin (B1.661) - STL - Université de Lille - Domaine du pont de Bois

Séminaire « Normes et affects »

2018-2019

Responsables : Eléonore Le JallÉ, Peggy Avez

 

 Descriptif du séminaire :

 Le séminaire explorera les diverses façons dont la vie des normes (sociales, institutionnelles, morales) s’articule avec celles des affects selon – au moins – quatre aspects :

- les normes ne sont respectées et promues qu'en fonction de ressorts affectifs (désirs ou peurs diverses) qui motivent les individus à les suivre ;

- elles ont en retour un impact sur la vie affective des individus, qu’il soit considéré comme pathologique (réification, souffrances sociales, aliénation, etc.) ou salutaire (structurant, socialisant, etc.) ;

- les affects constituent toujours une masse imprévisible de résistance comme d’adhésion, de telle sorte que les normes requièrent des techniques (politiques, rhétoriques, statistiques, prospectives, etc.) de contrôle des passions humaines ;

- les affects, étant donné la structure cognitive que certains auteurs leur accordent actuellement, peuvent être source de normes, en tout cas contribuer à leur constitution.

 Les séances ont lieu le mardi de 17 h à 19 h à l’UMR STL en salle Danielle Corbin (Bât. B, salle B1 661).

 Programme :

 

Mardi 2 octobre. Florent Sinniger (doctorant STL) : « Aspects de la délibération morale : angoisse, confiance, perplexité ».

Mardi 6 novembre. Sarah Troche (STL) : « L’objet kitsch : une norme du mauvais goût ? ».

Mardi 27 novembre. Marion Farge (doctorante STL) : « Désir et plaisir : normes ou affects ? Un chassé-croisé entre Deleuze et Foucault ».

Mardi 11 décembre. Charlotte Murgier (Université Paris-Est Créteil) : « Quelles normes pour le plaisir ? Quelques perspectives platoniciennes ».

Mardi 15 janvier. Sophie Djigo (professeur au lycée Baudelaire de Roubaix, membre associé à STL) : « Des voyageurs sans bagages : résistance et aliénation des migrants à Calais ».

Mardi 5 février. Sandrine Alexandre (professeur de lycée dans l’académie de Versailles,

rattachée à l’Ireph, Université de Nanterre) : « Être et ne pas être dans la danse des

fous - tel est le problème que la distanciation résout ».

Mardi 12 mars. Benjamin Bourcier (Université Catholique de Lille) : « Xénophobie et cosmopolitisme ».

Mardi 2 avril. Fanny-Elisabeth Rollet (ATER en droit, Paris 2) : « Structure et fonction du discours sur les affects dans les excuses et justifications de l’agent ».

Mardi 14 mai. Aurélie Knüfer (Université Paul Valéry - Montpellier) : « Pédagogie féministe, politique des affects et transgression des normes ». 

Mardi 18 juin. Yala Kisukidi (Université Paris 8) : « Négritude et désidentification ».


Tweeter Partager sur Facebook Google +