Séminaire "Les Platonismes en Phénoménologie"

Séminaire
21 nov. 2017 14:00 - 16:00
STL, Petite salle de séminaire (B.1 663)

Du psychologisme au platonisme :

l’évolution de Reinach sur les fondements du droit 

Hamid Taieb

(Universités de Genève et de Salzburg) 

Reinach est connu pour défendre l’existence d’une théorie a priori du droit civil. Cette position, qui se dit inspirée de Husserl, est usuellement qualifiée de « platonisme » dans la littérature secondaire. Elle se comprend comme intuition des essences, projet de phénoménologie eidétique que Reinach fait explicitement remonter à Platon (auquel il a d’ailleurs consacré un cours). La position de Reinach est opposée au « psychologisme », thèse voulant que les fondements du droit soient à chercher dans la psyché, plus particulièrement la psyché humaine. L’hostilité de Reinach à l’égard du psychologisme est une hostilité à l’égard de lui-même : en tant qu’élève de Lipps, Reinach avait écrit une thèse sur la notion de causalité en droit pénal, dans laquelle il faisait jouer à la psychologie un rôle fondateur pour le droit. Dans mon exposé, je retracerai l’évolution de Reinach sur ces questions, en repartant de sa thèse et des travaux de Lipps sur lesquelles elle se base pour la comparer aux écrits reinachiens plus tardifs et leur rapport tant à Platon qu’à Husserl.



Tweeter Facebook