Séminaire de linguistique : "Linguistique comparée et la linguistique sur corpus, appliquée à l'espagnol"

Séminaire
21 juin 2019 14:00 - 17:00
Salle Corbin (B1.661) - STL - Université de Lille - Domaine du Pont de Bois

Montserrat Rangel Vicente (STL, Université de Lille) : « Le patron morpho-sémantique des noms propres en espagnol et en français. Une prototypicalité bipolaire et graduelle » 

En raison du lien direct et conventionnel entre le signifiant et le référent qui caractérise le nom propre (Np), les membres de cette catégorie ne partagent pas de traits communs visibles. Face à une telle configuration, l’hypothèse selon laquelle son organisation interne répond à une structuration prototypique est devenue une composante récurrente des descriptions qui lui sont consacrées aussi bien en français qu’en espagnol. Néanmoins, le rendement descriptif du recours en termes de présence/absence aux traits qui constituent le prototype du Np, qui est commun à ces deux langues, est limité.

Nous proposons de remplacer cette conception dichotomique de l’organisation interne de la catégorie par une approche bipolaire et graduelle. D’une part, l’identité du Np est fondée sur son opposition sémantico-fonctionnelle au nom commun. Dès lors, nous partons du principe que la structuration de la catégorie s’inscrit dans la tension générée par cet antagonisme. D’autre part, la confrontation dichotomique des Np au prototype est remplacée par une approche graduelle de leurs propriétés qui appartiennent aux niveaux d’analyse participant à la définition de cet élément structurant.

Cette approche descriptive a été utilisée pour structurer les Np des deux langues examinées émanant d’un corpus journalistique à partir de deux des aspects qui jouent un rôle dans l’organisation interne de la catégorie : la configuration formelle et le patron motivationnelle du signifiant. Les résultats obtenus invitent à transposer une telle approche aux autres niveaux d’analyse participant à la définition du prototype de la catégorie et à explorer sous ce prisme les convergences et les divergences entre les Np en français et en espagnol.


Henry Hernandez Bayter (STL, Université de Lille) : « Approche lexicométrique et phraséologique du discours politique » 

Dans le cadre de nos recherches ce qui nous intéresse est de mettre des discours en relation et en opposition à la lumière d’un programme lexicométrique, Lexico 5, afin d’explorer les différentes stratégies discursives qui se construisent et qui sont employées dans des discours qui relèvent du domaine politique, en particulier les stratégies phraséologiques utilisées dans le but de construire un profil phraséologique de chaque locuteur.

Nous nous attarderons sur les différentes méthodes lexicométriques proposées par le logiciel qui permettent une exploration des discours à partir de différents angles d’attaques : le mot en soi, les syntagmes, les locutions, les collocations, les énoncés, etc.

Par ailleurs, étant donné que notre étude prend comme point de départ le locuteur, nous nous intéresserons également aux stratégies discursives utilisées dans le but de faire référence et de construire une représentation des différentes entités énonciatives, pour construire un ethos discursif du locuteur, à partir d’un ethos pré-discursif. Ainsi, nous nous intéressons aux divers moyens discursifs mis en œuvre dans des textes pour la constitution d’une représentation des acteurs sociaux et politiques par et dans le discours.


Tweeter Partager sur Facebook Google +