Séminaire de linguistique : Langues des signes

Séminaire
15 févr. 2019 14:00 - 17:00
B1.661 (salle D. Corbin) - STL - Université de Lille - Domaine du pont de Bois

POETRY IN SIGN LANGUAGES: HOW DOES THAT WORK?

Anne Baker (Stellenbosch University, SA; University of Amsterdam, NL)

Sign languages are full natural languages. Everything can be expressed in a sign language and they can equally be used for artistic expression. Poetry in a sign language can make use of literary devices just as poetry in a spoken language can. The study of literary expression in sign languages has increased over the last twenty years.  This talk will give a brief overview of the linguistic devices sign language poetry can make use of, in particular those specific to the visual-spatial modality.  As an illustration of these devices an analysis of several different poems will be presented. They illustrate well the multi-layered meaning that can be created in sign language poetry through the use of the two hands and the non-manual components. Briefly we will look at another form of visual artistic expression: Visual Vernacular.

References

Baker. A.E. Poetry in SASL: what is different? Stellenbosch Papers in Linguistics, Vol. 48, 2017, 87-92. doi: 10.5774/48-0-282.

 

Sutton-Spence, R. & Kaneko, M. (2016) Introducing sign language literature. Basingstoke: Palmgrave-MacMillan.

 

Annie Risler - UMR 8163 STL CNRS & Université de Lille

Les pointages, en Créole Seychellois et en Langue des Signes des Seychelles.

La LSS est une langue des signes émergente, qui circule et se développe au sein d'une tout petite

communauté de signeurs, aux Seychelles. L'étude de cette langue met en évidence l'influence de la

gestualité de l'entourage des personnes sourdes dans l'émergence d'une langue signée. Les gestes de

l'entourage parlant sont intégrés et repris par les sourds.

Les gestes de désignation sont très utilisés, aussi bien par les locuteurs du créole seychellois que par

les signeurs de la LSS. En créole, les pointages de personnes ou les pointages spatiaux viennent la

plupart du temps appuyer une référence verbalisée vocalement. La forme même du créole, qui

accumule les clitiques redondants personnels et spatiaux, favoriserait l'usage concommitant de

gestes de désignation.

Ces mêmes gestes de désignation, à valeur de référence personnelle ou spatiale, directe,

métonymique ou métaphorique, sont employés par les signeurs des Seychelles. Intégrés dans la

langue des signes des Seychelles, ils encodent des valeurs linguistiques lexicales ou grammaticales.

Une étude comparative entre les gestes de désignation associés au créole seychellois et les

pointages en langue des signes des Seychelles mettra en évidence les procédés de

grammaticalisation en jeu, qui passent par la spécialisation des formes de la main et le

développement des pointages métaphoriques.

Les différences sont sensibles avec l'usage des pointages en LSF, ce qui montre que la gestualité

associée au Créole est déterminante dans le développement de la SSL.

R éférences bibliographiques :

Corpus LSS 2011-2017, A. Gebert, A. Risler

Brueck M. 2016, Multimodal reference marking in Kreol Seselwa , PhD, University of Koln

De Vos C., 2015, The KataKolok pointing system : morphemizion and syntactic integration, in

Topics in Cognitive Science 7-2017, 150-168


Tweeter Partager sur Facebook Google +