Journée d'études

Les constructions Tough : syntaxe, sémantique et interfaces

04 mai 2018 08:30 - 18:00
salle des colloques Maison de la recherche, Université de Lille, site du Pont de bois

Les constructions Tough (Ex. Ce livre est facile à lire ; cette voiture est agréable à conduire) ont fait couler beaucoup d’encre depuis les premiers travaux générativistes des années 50. Cet intérêt s’explique par un ensemble de propriétés inhérentes à ces constructions qui met à l’épreuve certains principes théoriques. Cependant, nous pouvons remarquer que les nombreux travaux qui existent, et quelle que soit la langue d’application, privilégient presque exclusivement l’aspect syntaxique. La sémantique des constructions Tough est rarement abordée, et lorsque le sens est invoqué, il l’est uniquement pour contrer un volet particulier des analyses syntaxiques, mais aucune étude sémantique rigoureuse n’est menée. L’objectif de la journée d’étude est de pallier ce manque dans la littérature centrée sur les constructions Tough. Sans négliger l’aspect syntaxique (et morphologique aussi, notamment la question de l’invariabilité des adjectifs Tough dans certaines langues), nous souhaitons faire rencontrer des syntacticiens et sémanticiens autour de questions qui se situent à l’interface des deux domaines, aussi bien dans une perspective monolingue que contrastive (français, anglais, arabe standard, bulgare, etc.). Ce sera l’occasion de revenir sur des questions théoriques classiques (le statut du NP-sujet, la stratégie résomptive vs. « à gap » et la sensibilité aux îlots syntaxiques) qui seront abordées dans des cadres théoriques récents, mais également de réfléchir à différentes problématiques sémantiques, dont certaines ont un pendant philosophique.

Ci-dessous le programme de la journée : 

8h30-9h00 Accueil

9h-9h45 Jacqueline Guéron (Université Paris 3)
Tough Movement as a Modal Structure

9h45-10h30 Artemis Alexiadou (Université Humboldt de Berlin)
Tough-movement : a comparative perspective

10h30-10h45 Pause

10h45-11h30 Elena Soare (Université Paris 8) et Ion Giurgea (Institut de Linguistique de l'Académie roumaine)
Agree or not: Tough choice

11h30-12h15 Kathleen O’Connor (Université de Lille)
Reconsidering the adjective problem in tough constructions

12h15-14h déjeuner

14h-14h45 Véronique Lagae (Université de Valenciennes) et Marleen Van Peteghem (Université de Gand) Tough-adjectifs et marquage de l’infinitif en néerlandais

14h45-15h30 Katia Paykin (Université de Lille) et Marleen Van Peteghem (Université de Gand)
Des tough-adjectifs dans des langues sans tough-construction ? Le cas du russe

15h30-15h45 Pause

15h45-16h30 Danièle Van de Velde (Université de Lille)
Les tough adjectifs comme modifieurs de verbes

16h30-17h15 Vassil Mostrov (Université de Valenciennes) et Fayssal Tayalati (Université de Lille)
Les constructions tough en bulgare et en arabe standard : une sémantique commune au delà d’une syntaxe différente

17h15-17h45 discussion (prolongements et publication)


Organisateurs : Vassil Mostrov, kathleen O’Connor, Fayssal Tayalati et Danièle Van de Velde


Tweeter Partager sur Facebook Google +