Journée d'études

Journée d'études : "Le phénomène. Questions ouvertes"

10 déc. 2018 09:00 - 19:15
Salle F0.41 - Maison de la recherche - Université de Lille - Domaine du Pont de Bois

Journée d’études

 

Phenomenon : Open Questions

Le phénomène : questions ouvertes

 

Organisée dans le cadre du projet de recherche « Le phénomène : cartographie d’un concept fondamental / Phenomenon : Cartography of a Fundamental Concept » (PHC-PESSOA, Lille/Lisbonne)

 

Lille

(Université de Lille, Campus de Villeneuve d’Ascq)

 

Maison de la Recherche

Salle F0.41

 

 

Lundi 10 décembre 2018

 

MATIN

 

Président :  Claudio Majolino (UMR STL 8163)

 

9h00 – 10h15

Husserl as a Thinker of Complexity

Julia Jansen (KU Leuven)

 

10h30 – 11h45

Husserl and the problem of the Horizon

Aurélien Dijan (UMR STL 8163)

 

12h00 – 13h15

Thought this be method, yet there is madness in’t

Guilherme Riscali

 

APRÈS-MIDI

 

Président :  Emanuele Mariani (ULisboa / UMR STL 8163)

 

14h45 – 16h00

On Communication. Revisiting Reinach and the early Husserl

Pedro Alves (ULisboa)

 

16h15 – 17h30

Hallucinatory Phenomena : A Reflection on Deception and the Falsification of Experience

Andrea Cimino (KU Leuven)

 

17h45 – 19h00

Postumum : The Possibility of Metaphysics

Inês Pereira

 

19h00 – 19h15

Conclusions and new perspectives

Claudio Majolino et Emanuele Mariani

 

 

 

Abstract 

Phenomenon : Open Questions

 

While it is true that philosophy did not wait for phenomenology to propose a strong theoretical usage of the concept of “phenomenon” –Kant's Critique of Pure Reason and Hegelian thought are a proof of such a finding– phenomenology apparently claims, as its name suggests it, to have “phenomena” as the object of a privileged or even unique investigation. But what “phenomena” are those? What phenomenology one is talking about? And above all, to put the matter more fundamentally, what is a “phenomenon”? This workshop’s purpose is to answer these questions, by surveying both the history of philosophy and the phenomenological tradition considered by itself and in its intersection with cognitive sciences.

 

 

Résumé

Le phénomène : questions ouvertes

 

S’il est vrai que la philosophie n’a pas attendu la phénoménologie pour proposer des usages théoriques forts du concept de « phénomène » – la Critique de la raison pure de Kant et la pensée hégélienne en témoignent –, la phénoménologie semble pour le moins revendiquer la spécificité, comme son nom l’indique, d’avoir les « phénomènes » comme objet d’enquête privilégié, voire unique. Mais de quels « phénomènes » s’agit-il ? Et de quelle phénoménologie parle-t-on ? Et surtout, plus fondamentalement, qu’est-ce qu’un phénomène ? Cette journée d’études se propose de répondre à ces questions, en sondant tant l’histoire de la philosophie que la tradition phénoménologique considérée par elle-même ou dans son croisement avec les sciences cognitives. 


Tweeter Partager sur Facebook Google +