Journée d'études

Le MOOC pour (se) former à distance en didactique des langues

09:30 - 17:30
Maison de la recherche, Lille3

Journées d'études "Le MOOC pour (se) former à distance en didactique des langues.
Méthodologies – pratiques de formation – construction de compétences"

Le 3 et 4 avril, à la maison de la recherche de Lille 3.
En partenariat avec l’AUF et l’OIF.

Organisées par Sophie Babault

Conférenciers invités
Charlotte Dejean, université Grenoble-Alpes
Elke Nissen, université Grenoble-Alpes
Nicolas Roland, Université Libre de Bruxelles

Descriptif : L’essor de la formation à distance et son appui important sur les TICE depuis quelques années sont de nature à renouveler les réflexions dans le domaine de la didactique des langues (Cisel, 2013). Il ne s’agit plus en effet de chercher, en formation à distance, à reproduire les conditions d’une formation en présentiel considérée comme un modèle idéal, mais bien plutôt de développer dans les dispositifs à distance des modalités spécifiques de formation prenant appui sur les caractéristiques des publics et des dispositifs, ainsi que de profiter des plus-values de la « communauté de pratiques » (Wenger, 1998) qui se (re)crée à distance.

Par l’effet de masse qu’ils génèrent, les MOOC (Massive Open Online Course) ou, en français, CLOM (Cours en Ligne Ouverts et Massifs) offrent ainsi une entrée particulièrement intéressante en didactique des langues, que ce soit en complément de formation initiale ou en formation continue d’enseignants. Ils présentent en effet de multiples avantages : accessibles au plus grand nombre, y compris à des enseignants isolés géographiquement ou institutionnellement, ils offrent non seulement la possibilité à ces enseignants de suivre l’évolution des méthodologies didactiques et de développer des pratiques innovantes ou mieux adaptées à leur public, mais également de réfléchir à leurs propres pratiques en les confrontant à celles de leurs homologues travaillant dans des contextes divers.

Ces atouts ne peuvent cependant pas compenser le flou qui entoure à ce jour le développement des MOOC (Mangenot, 2014). Leur mise en œuvre entraîne en effet l’émergence d’un certain nombre de problématiques et de questionnements auxquels la recherche se doit d’apporter des éclairages :

·         Comment concilier quantité et qualité dans des dispositifs visant généralement plusieurs milliers d’utilisateurs ?

·         Comment adapter les dispositifs aux besoins de publics nécessairement hétérogènes ?

·         Quelle place peut-on accorder aux interactions et à la co-construction des compétences des utilisateurs ?

·         Quels feedbacks apporter aux utilisateurs dans le cadre d’une évaluation formative ?

·         Quelles exploitations collaboratives peut-on faire d’outils tels que forums, wikis ou chats ?

·         Dans quelle mesure ces outils peuvent-ils répondre aux besoins spécifiques des utilisateurs ?

En partenariat avec l’AUF et l’OIF, l’université de Lille SHS et STL organisent les 3 et 4 avril 2017  des journées d’études visant à explorer les modalités de réponse à ces questionnements. Les organisateurs souhaitent, par ailleurs, que ces journées d'études servent de point de départ pour le lancement de projets de recherche inscrits dans la thématique de l’exploitation des MOOC pour la formation en didactique des langues.

Ces journées d’études sont ouvertes à toutes les personnes intéressées. La participation est gratuite mais il est indispensable de s’inscrire en renvoyant le formulaire ci-dessous avant le 30 mars.

Télécharger le formulaire d'inscription

Contact : Sophie Babault

Comité scientifique (UMR 8163 Savoirs textes langage)
Sophie Babault
Emmanuelle Canut
Georgette Dal
Juliette Delahaie
Cédric Patin
Annick Rivens

Références bibliographiques

Cisel, M. (2013). Mooc et enseignement des langues, des pistes à explorer. http://blog.educpros.fr/matthieu-cisel/2013/08/24/mooc-et-enseignement-des-langues-des-pistes-a-explorer/ Consulté le 3-1-17.

Mangenot, F. (2014). MOOC : hypothèses sur l’engouement pour un objet mal identifié. Distances et médiations des savoirs, n°7. Revue en ligne : http://dms.revues.org/845. Consulté le 3-1-17.

Wenger, E. (1998). Communities of practice. Learning, meaning and identity.  Cambridge : Cambridge University Press.


Tweeter Partager sur Facebook Google +