Séminaire "Conflictualité et société"


Séminaire organisé par Philippe Sabot, Edouard Jolly et Stéphane Zygart.

Séance du 17 janvier : Stéphane Zygart et Edouard Jolly

  17 janvier (Salle Corbin)

Edouard Jolly (IRSEM / UMR STL)

Penser les guerres contemporaines, Clausewitz

Stéphane Zygart (UMR STL / Lille SHS)

Invalides et anarchistes : les « handicapés méchants » (1973-1980)

  24 janvier (Salle de séminaire)

Frédéric  Gros (Sciences Po Paris)

Désobéissance civile et dissidence civique

   7 février (Salle de séminaire)

Guilel Treiber (RIPPLE / KU Leuven)

Résistance, violence et société

  21 février (Salle Corbin)

Bruno Villalba (AgroParisTech / CERAPS)

L’impensé de la violence en écologie politique

  7 mars (Salle de séminaire)

Mathilde Szuba (Sciences Po Lille / CERAPS)

Les conflits de ressources

  21 mars (Salle Corbin)

Audrey Benoît (Paris 1 (CHSPM) / Lille SHS)

La lutte contre l’hétérosexisme, fer de lance de la critique sociale ? Réflexions à partir d’une controverse entre Judith Butler et Nancy Fraser

   28 mars (Salle de séminaire)

Bertrand Ogilvie (LLCP / Paris 8)

Titre à venir

  18 avril (Salle de séminaire)

Jean-Claude Monod (ENS Paris / Archives Husserl)

Libéralisme et déni du conflit : discussion d’une thèse polémique

  16 mai (Salle de séminaire)

Philippe Sabot (UMR STL / Lille SHS)

Titre à venir

   30 mai (Salle de séminaire)

 

Anne Rasmussen (SAGE / Strasbourg)

Titre à venir

  6 juin (Salle de séminaire)

Jean-Vincent Holeindre (IRSEM / Paris 2)

La ruse et la force, une autre histoire de la stratégie

   13 juin (Salle de séminaire)

Sequoya Yiaueki (UMR STL / Lille SHS)

Populisme et rhétorique : le problème épistémologique

 

            Le conflit est un analyseur classique du politique, qui court de Hobbes à Balibar en passant par Marx et Foucault, dont on voudrait ici étudier les formes et la pertinence à l’appui de terrains historiques concrets. Où, quand et comment du conflictuel et de l’hostilité se manifestent ou, au contraire, disparaissent ? Comment se déroulent les conflits contemporains ? Comment y accédons-nous et pouvons-nous les comprendre ? Quelles sont les caractéristiques des guerres contemporaines en tant que conflits armés ?

             Sans les rendre caduques, la conflictualité ainsi thématisée amène à redistribuer les concepts, assemblés par dualismes, par lesquels nous tentons de la saisir et d'agir sur elle. On peut songer entre autres aux couples guerre et paix, violence et discursivité ou encore Etat et société. A de multiples niveaux, il semble que ces dualités soient soumises à leurs propres limites historiques, laissant s'échapper le politique dans le brouillard de la guerre lorsqu'il est question, par exemple, du terrorisme, des migrants, des exilés, de la sécurité ou plus généralement d’un exercice coercitif des pouvoirs régaliens.

Nous souhaiterions, à l’occasion de ce séminaire de philosophie politique et sociale, interroger ainsi la transformation du droit imposée par les formes contemporaines d’une conflictualité à l’œuvre dans nos sociétés postindustrielles et à la périphérie de leur politique, tout en y intégrant la question des modalités d’une action, elle aussi politique, tant à l’échelle individuelle que collective.

            En insistant sur l’importance d’une casuistique afin de se prémunir de toute spéculation, on se propose ainsi d'étudier les figures contemporaines de la conflictualité, en se livrant à un double travail collectif de description et de schématisation. Comment identifier, localiser, caractériser les conflits dans leur dynamique sociale ? Comment saisir la politique qui leur donne leur extension et leur signification ?

            Le séminaire est ouvert à tous.

aaaaa bbb